IN MEMORIAM - Gilda Villaran, Ad.E.

IN MEMORIAM - Gilda Villaran, Ad.E.

Avocate conseil senior
Avocate conseil senior

IN MEMORIAM - Gilda Villaran, Ad.E.

Education 1996 : Equivalencies, McGill University

1993 : Doctor of the Science of Law (J.S.D.), Yale University

1982 : Law (C.L.), Pontifical Catholic University of Peru
Affiliations professionnelles Since 1998 : Barreau du Québec

Canadian Bar Association (CBA)

Quebec Immigration Lawyers Association (AQAADI)

Biographie

Chère Gilda,

Le 17 décembre dernier, la communauté juridique a perdu une collègue et une avocate d’exception.

Nous nous sommes demandés comment trouver les mots pour souligner ton parcours professionnel sans laisser de côté la personne exceptionnelle que tu étais.

Nous espérons que ta famille et tes proches accepteront ces quelques lignes qui viennent du cœur, sans avoir la prétention de tout connaître de toi.

Permets-nous de te rendre, très chère collègue, cet humble hommage professionnel.

Tu disais que le droit était pour toi une « seconde nature », et cela s’est manifesté à toutes les étapes de ton parcours.

D’abord graduée en droit au Pérou, tu y as débuté ta carrière au ministère du travail.

Toujours en recherche de perfectionnement, tu as appliqué aux meilleures universités américaines. Malgré des challenges en anglais, tu n’avais pas froid aux yeux et tu as visé haut! C’est finalement sur Yale – l’une des meilleures universités au monde – que ton choix s’est arrêté pour y compléter une maîtrise et éventuellement un doctorat.

Alors que tu étais à Yale, la rencontre d’un Québécois, étudiant de doctorat lui aussi, est venue bouleverser ton univers. Cet homme, c’est ton cher Bernard avec qui tu allais passer le reste de tes jours.

En 1988, tu as suivi Bernard en France et tu y as pris des mandats de recherche juridique pour l’INSEAD (l’une des écoles de gestion les plus prestigieuses au monde) tout en terminant ta thèse de doctorat.

C’est en 1994 que la vie a amené votre petite famille à Montréal. Désormais maman de quatre belles filles – Maria Paula, Ana Lucia, Nathalie et Gabriela, tu as su trouver l’équilibre entre être une mère exceptionnelle et mener une vie professionnelle exigeante. À tes yeux, être une maman et avoir une carrière bien à toi n’étaient pas incompatibles, bien au contraire.

Cette nouvelle étape a forcé un retour sur les bancs d’école, à l’Université McGill, afin d’y compléter tes équivalences. En 1998, tu es devenue membre du Barreau du Québec après avoir décroché un stage dans l’un des cabinets les plus reconnus de Montréal.

Tu y as débuté ta pratique en droit des affaires, mettant à profit tes racines péruviennes pour œuvrer auprès d’une clientèle corporative en Amérique Latine.

C’est en l’an 2000 que tu as fait la découverte du droit de l’immigration et que tu as choisi d’y consacrer le reste de ta carrière professionnelle. Un choix judicieux !

Ton parcours t’amènera à conseiller une clientèle d’affaires en matière de mobilité internationale. Qui de mieux pour occuper ce rôle que toi, ayant vécu tes propres démarches d’immigration aux États-Unis, en France et par la suite au Canada?

Être à la fois mère de quatre enfants, épouse et femme de carrière auraient été trop pour plusieurs d’entre nous, mais pas pour toi, notre infatigable Gilda.

Tu étais habitée par ce besoin de redonner à la communauté. Tu t’es impliquée dans de nombreuses associations, incluant l’AQAADI, la Chambre de Commerce Latino-Américaine et la section Immigration et Citoyenneté de l’Association du Barreau Canadien (Division du Québec) dont tu as été la Présidente.

En 2017, le Barreau du Québec a reconnu ton parcours exceptionnel en te décernant le titre convoité d’Avocate Émérite.

C’est à travers ces implications que nous et plusieurs autres collègues et amis ont eu l’immense privilège de te connaître. Tous s’entendront pour te décrire comme une personne tellement sympathique, douce, souriante, sensible et à l’écoute – en même temps qu’une avocate extraordinairement forte et talentueuse.

Plus récemment, nous avons eu l’honneur de t’accueillir au sein de Galileo pour y terminer ta carrière. Notre seul regret, avec beaucoup de chagrin, sera de ne pas avoir pu travailler plus longuement avec toi.

Le droit, tu l’avais dans la peau ! Il n’était pas question pour toi d’arrêter de faire travailler tes méninges, comme tu le disais si bien.

Malgré la maladie qui s’est inéluctablement installée, tu as continué à te battre avec une attitude tellement positive, à nous montrer ta résilience face aux défis de la vie et ton extraordinaire force de caractère.

Notre chère globetrotter, c’est le temps pour nous de te laisser entamer ton dernier voyage pour profiter d’un repos tellement, tellement mérité.

Lorsque tu porteras un dernier regard sur ta carrière et tes réalisations, sache que tu as inspiré une génération entière d’avocats en immigration et que tu as influencé positivement, et pour longtemps, notre domaine de pratique et la vie de plusieurs d’entre nous.

Où que tu sois, nous espérons que tu en es fière, et que tu sais que tellement de gens t’ont aimé !

Au revoir belle Gilda,

Te queremos mucho !

Until we meet again,

Ton équipe de chez Galileo

Blogue

Le point de vue de nos experts

Lisez les articles écrits par cet auteur

Recrutement entreprise manufacturière Immigration
2 mai 2024

Rémunération des travailleurs étrangers temporaires : les règles applicables

Cet article survole les règles en vigueur concernant la rémunération des travailleurs étrangers temporaires ainsi que les meilleures pratiques pouvant être mises en place par des professionnels en ressources humaines à ce sujet.

Lire l'article